• Claire Norton - En ton âme et conscience

     Claire Norton

    En ton âme et conscience

    (livre passé par ma mère)

    15/20

    Joli moment de lecture ... L'au-delà est-il ou n'est-il pas ? Ce fameux passage et cette lumière, ce tunnel, sont-ils réels ? Nous recroiserons-nous un jour là haut ? L'Homme peut-il se dédoubler en étant dans un état comateux ? La vie et la mort ne sont-ils pas si différents ? La mort une continuité de la vie ? ... Qui sait ....

    En ton âme et conscience... par Norton

    HITOIRE

     

    Alors qu'il est à peine adolescent, Evan assiste à l'enlèvement de sa petite soeur Kelsie.

    Tétanisé par la peur, il ne peut rien faire.

    Vingt-cinq ans plus tard, Evan est devenu un brillant chirurgien qui mène un combat quotidien pour sauver des vies.

    Mais il ne s'est jamais pardonné la disparition de sa soeur.

    Un jour, il est abordé par un enfant de dix ans, aussi malicieux que mystérieux, qui lui révèle que Kelsie est vivante et qu'elle court un grave danger.

    Le petit garçon propose alors un pacte à Evan...qui pourrait faire basculer leurs vies à tous deux.

     

    AVIS - RESSENTI

     

    J'ai commencé ce livre sans être complètement happée. Pourtant ma mère m'avait dit que je ne pourrais pas le lâcher. Certains livres me font ça pas celui là. Il est vrai aussi que la fatigue ne m'a pas aidée à le lire rapidement ... 

    Néanmoins l'histoire est sympathique et vers la fin effectivement je l'ai lu d'un trait sans le lâcher tant le "bouquet final" est rapide et happant.

    Thème principal : croire en l'au-delà et à son passage - croire que l'on peut poursuivre sa vie le temps de ce passage et apporter aux autres de l'aide, laisser des messages que nous n'avons pas eu le temps de transmettre avant ...

    Une jolie histoire assez invraisemblable mais pourquoi pas ...

    Moi qui aime habituellement les livres qui nous sortent de notre quotidien pour nous amener vers un possible ailleurs ... Qui nous transportent ... à ce niveau je n'ai pas été déçue. 

    Les personnages principaux sont Lena, photographe, qui réalise des clichés  forts, poignants et Evan, chirurgien.

    Tous deux ont un quotient émotionnel très puissant.

    Evan, depuis la disparition de sa soeur sous ses yeux enfant, Lena depuis l'accident de son frère, maintenu dans un coma artificiel depuis longtemps.

    Leur rencontre est impactante. Elle devait être. Et Casper, l'enfant fantôme, entre la vie et la mort, va les aider et donner un tout autre tournant à leur vie.

     

    Un passage que j'ai particulièrement aimé - très poétique -  Lena parle à Evan d'un cliché fait pour son frère Luca et lui en donne la signification - pourquoi ce cliché est numéroté 6 :

    P. 279 :

    " Lorsque j'étais ado et que ma mère me manquait, Luca venait me voir et m'expliquait que ma peine était une sorte de pont qui me permettrait d'atteindre une autre rive. Une sorte de tiret douloureux entre deux périodes agréables. Il la comparait à un trait d'union figé au milieu de deux-mots, comme dans le mot français  "porte-bonheur". Alors, voilà, moi, j'ai voulu que ce passage cauchemardesque ne soit qu'un trait d'union. En France, le trait d'union se trouve sur la même touche que le 6. D'où le titre choisi pour la photo, et un code entre Luca et moi. Je sais qu'il aurait apprécié ce clin d'oeil et nous en aurions ri ensemble."

     

    « Jamais sans ma fille - Betty Mahmoody Agnès Ledig-Juste avant le bonheur »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 8 Janvier à 13:44

    petit coucou ici ! 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :