• Frédéric Beigbeder - L'amour dure trois ans

      

    Frédéric Beigbeder

    donne pour titre à son roman cet aphorisme selon lequel

     L'amour dure trois ans

     

    A ne pas mettre entre toutes les mains. Passages crus. Ames sensibles s'abstenir. On parle presque davantage d'amour (sexe) que d'amour (sentiment)...Beigbeder et dans le "trop" - trop hard (sexe)/trop gnangnan (lettres d'amour) ..."Mon Alice ..tu es une merveille -(ah ah ! hum..) - il le fait exprès bien sûr !...ce qui donne des avis extrêmement partagés !!

     

    Ma note : 12/20


    Histoire :

    Marc Marronnier (en fait frédéric Beigbeder qui fait son autobiographie), la trentaine, marié à Anne depuis trois ans, se questionne sur l'absence de sentiment amoureux passé cette date fatidique.

    En effet, ce dernier passe de l'état passionné la première année d'union à celui d'amant tendre la seconde année pour finir par n'être plus qu'un mari dégoûté par la simple vue de la main de sa femme posée sur lui la troisième année.

    Nous suivons dans le livre l' '"inventaire" de ses réflexions.

    Pourquoi l'amour ne dure-t-il pas davantage ?

    à cause de la monogamie ?

    la vie de couple ?

    le mariage ?

    la monotonie ? 

    Nous retrouvons un "personnage" léger, mondain, sans réel but dans la vie si ce n'est d'exister socialement, qui est en perpétuelle recherche d'émotion intense, de passion.

    Touché par le spleen, tel Baudelaire et de nombreux artistes, l'envie de se suicider le traverse.

    Mais il rate sa tentative et échoue, épave inutile, sur le sol.

    Cependant, l'amour (réel ?) le fait rebondir. 

    Moments de découragement, d'abandon, d'expiation sont suivis de moments de déclarations d'amour, de retour à la vie (pour un homme qui se considère comme  mort ce n'est pas si mal), de plaisir inégalé.

    Le mari volage (je ne vous avais pas dit que la troisième année rentrait également en scène Alice... la maîtresse...), largué par sa femme, tente de faire divorcer cette dernière, également mariée, en espérant secrétement que cet amour dure davantage que trois ans...

    Est-ce possible ?

     

    Avis:

    Je n'avais pas encore lu cet auteur.

    Je ne suis ni déçue ni enthousiasmée.

    Des passages assez crus. 

    La vulgarité peut gêner les âmes sensibles.

    En dehors de ces passages certaines tournures de phrases et  réflexions  peuvent être considérées comme intéressantes.

    Trente ans, un âge que je trouve personnellement trop jeune pour être aussi blasé par la vie et l'amour, de même que l'exploration de l'autre sexe ne peut être faite intensément qu'en connaissant l'osmose (physique et intellectuelle) avec l'autre et non (mais en cela heureusement il me rejoint) en forniquant à tout va (ce qu'il fait malgré tout).

     

    D'autres romans autobiographiques de Frédéric Beigbeder :

    - Mémoires d’un jeune homme dérangé,

    -  L’égoïste romantique,

    Un Roman français.

     

    Autre roman chroniqué de Frédéric Beigbeder :

     

    99 francs 

     

     

     

    « Duperey Anny - Une soiréeGirard Anne-Sophie et Marie-Aldine - La femme parfaite est une connasse ! »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    5
    Mercredi 19 Août 2015 à 12:46

    BonjourChristelle,

    J'ai du mal à accepter que l'amour dure 3 ans ; c'est vrai que la société actuelle n'aide pas les gens à s'aimer véritablement.

    Bise!

    4
    Lundi 10 Août 2015 à 18:56

    de rien Khanel ;) bises

     

    3
    Mercredi 5 Août 2015 à 16:49

    merci pour le livre reçu ! bisou

    2
    Samedi 1er Août 2015 à 12:26

    Je te l'envoie khanel tu te feras une idée personnelle sur cet auteur ;) bises

    1
    Vendredi 31 Juillet 2015 à 06:49

    je n'ai pas encore lu cet auteur ! bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :