• Jean TEULÉ - Crénom, Baudelaire !

    Jean TEULÉ

    CRENOM BAUDELAIRE !

    Téléchargez le livre :  Crénom, Baudelaire !

     

     

    HISTOIRE

    Si l’œuvre éblouit, l’homme était détestable. Charles Baudelaire ne respectait rien, ne supportait aucune obligation envers qui que ce soit, déversait sur tous ceux qui l’approchaient les pires insanités. Drogué jusqu’à la moelle, dandy halluciné, il n’eut jamais d’autre ambition que de saisir cette beauté qui lui ravageait la tête et de la transmettre grâce à la poésie. Dans ses vers qu’il travaillait sans relâche, il a voulu réunir dans une même musique l’ignoble et le sublime. Il a écrit cent poèmes qu’il a jetés à la face de l’humanité. Cent fleurs du mal qui ont changé le destin de la poésie française.

     

    AVIS

    J'ai découvert Jean TEULÉ grâce à une blogueuse qui m'avait offert "fleur de tonnerre" (avis ici). J'avoue avoir été surprise par l'écriture de cet auteur lors de cette première lecture, qui est, il faut le dire,  assez crue et cependant très recherchée. 

    Cette première lecture a eu lieu il y a quatre ans.

    Je me suis rendu compte que, finalement, il faisait parti des livres et des auteurs dont le souvenir restait très présent et finalement bien plus appréciable encore au fil du temps. Aussi j'ai sauté sur le livre de TEULÉ "Crénom Baudelaire" lorsque je l'ai aperçu à la bibliothèque en me disant, sachant par avance le style de l'auteur, que cette fois-ci j'allais rentrer dans ce livre différemment par rapport au précédant sans m'offusquer parfois du langage brut de brut de ce dernier avec certaines allusions sexuelles.

    C'est ainsi que j'ai pu savourer ce livre. Oui je dis bien savourer. J'ai attendu le moment propice pour apprécier ma lecture. Je l'ai lu avec délectation. 

    Jean TEULÉ a fait des recherches pour écrire là encore son livre, comme pour fleur de tonnerre, et nous transporte littéralement au côté de ce personnage étonnant, drogué jusqu'à l'os, excentrique, dépravé, colérique, antisocial mais oh combien excellent dans son domaine : la poésie. 

    Une poésie noire, tout comme sa maîtresse Jeanne Duval avec laquelle il entretient une relation très compliquée, morbide, cruelle, peu comprise à l'époque et très censurée.

    Une poésie complétement à l'opposé de ce qui se fait alors et s'affiche comme la seule poésie acceptable, mièvre, qui exècre Baudelaire, le drogué révolté .  

    Bref j'ai aimé découvrir/redécouvrir certains poèmes à travers la plume de Jean TEULÉ .

    Il a su les insérer intelligemment au fil de son récit. Il nous les fait apprécier davantage parce qu'ils sont dans le contexte de la vie de Baudelaire, on découvre la pensée profonde du poète lorsqu'il les a écrits, son état d'esprit.

    Sa vie fut triste et misérable. Endetté jusqu'au cou. Ne souhaitant rien faire d'autre que se droguer pour écrire. Mais sans cela nous n'aurions pu avoir ses "fleurs du mal", son "spleen", et cela aurait été dommage !

    Je conseille ce livre  à partir de 18 ans (16 minimum), à ceux et celles qui ne craignent pas un langage trop cru et ne s'arrêtent pas à cela car TEULÉ choisi chaque mot avec minutie et précision et cela se ressent. 

    Je pense relire cet auteur dès que possible !

    Un auteur qui traite des sujets historiques avec humour mais sérieux,

    avec un style reconnaissable et inimitable ! 

     

    Trois  passages que j'ai particulièrement bien aimé :

     

    p. 155 - Editeur expliquant l'oeuvre de Baudelaire "les fleurs du mal" :

    - Ce sera comme une explosion de gaz chez un vitrier."

    p. 394 - Baudelaire, en Belgique, cherchant à choquer :

    " Elle puait comme une fleur moisie,

    Moi je lui dis (mais avec courtoisie) :

    Vous devriez prendre un bain régulier

    Pour dissiper ce parfum de bélier."

     

    P. 423 - Ce que Baudelaire voulait que l'on inscrive sur sa tombe :

    " Ci-gît, qui pour avoir par trop aimé les gaupes*,

    Descendit jeune encore au royaume des taupes."

     

     

    Autre avis très intéressant ICI

     

    * gaupe : femme malpropre et désagréable, méprisable. Catin/Prostituée/Femme de petite vertu/Femme de bas étage.

    « Nothomb Amélie - MercureDelphine de Vigan - Les loyautés »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    6
    Mardi 8 Juin à 10:58

    Bonjour Cricket,

    Ah... De Teulé, je n'ai lu que "Le magasin des suicides", que j'ai beaucoup aimé, et qui, d'une certaine manière, m'a marqué... 

    Comme j'admire l'œuvre de Baudelaire, sans pour autant bien connaître l'homme qu'il fut, j'ai bien envie de tenter ce livre-ci.

    J'espère que tout va bien pour toi (Je reviens doucement de ma parenthèse pas si enchantée que ça, mais bel et bien debout et en forme).

    Bises et bon mardi (et merci pour ce nouvel avis littéraire).

    Fabrice

      • Dimanche 13 Juin à 00:38

        Je pense que je le lirai un jour celui dont tu parles.

        Si tu lis Crénom Baudelaire fais-moi parvenir ton ressenti ;)

        Merci pour ton passage Fabrice ! 

        Bises

    5
    Vendredi 4 Juin à 20:43

    Non merci ce n'est pas du ce que je lis en fait 

    Cela dit s'il trouve amateur c'est tant mieux 

    Bonne soirée à toi glasses

    4
    Samedi 29 Mai à 20:25

    C'est un auteur que je ne suis pas. J'en ai lu 2-3 de lui et je n'ai pas aimé ou pas beaucoup. 

    Je n'ai pas du tout aimé "Le magasin des suicides" qui a pourtant fait un carton. Puis "Charly", je pense et certainement un autre. 

    Bon dimanche. 

      • Dimanche 30 Mai à 12:15

        Merci pour ton avis Philippe.

        Je vais de ce pas voir les résumés des livres dont tu parles pour les découvrir.

        Après, le style de l'auteur, Nothomb ou Teulé, ça passe ou ça casse.

        Ils sont percutants. On ne peut, en tout cas, rester insensible. Ils poussent à la sympathie ou l'antipathie.

        Ils ne laissent pas indifférent.

        Bon dimanche !

         

        * Je viens de voir le résumé des deux livres. Je pense qu'ils me plairaient personnellement. 

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :