• KAMPUSCH Natascha - 3096 jours

    KAMPUSCH Natascha

    3096 jours

    (histoire vraie)

     

    19/20

    Qui peut juger quelqu'un en captivité durant plus de 8 années ? On ne peut se mettre à la place de Natascha et comprendre qu'elle puisse parfois presque aimer son bourreau ... l'être humain est ainsi fait - de complexité - Natascha a énormément de force en elle pour se soulever - physiquement et intellectuellement - face à son agresseur - malgré l'état de diminution infligé. Quel courage ! 

    3096 jours par Kampusch

     HISTOIRE

    Natascha Kampusch a vécu le pire : le 2 mars 1998, à l'âge de dix ans, elle est enlevée sur le chemin de l'école.

    Pendant 3096 jours, huit ans et demi, son bourreau, Wolfgang Priklopil, la garde prisonnière dans une cave d'environ 5 mètres carrés, près de Vienne.

    En août 2006, elle parvient par ses propres moyens, à s'enfuir.

    Priklopil se suicide le jour même.

    Dans ce récit bouleversant, Natascha Kampusch révèle les circonstances de son enlèvement, le quotidien de sa captivité, sa terrible relation avec son ravisseur et la façon dont elle a réussi à survivre à cet enfer.

     AVIS

    Que dire si ce n'est que je suis admirative face à la force, au courage de cette jeune femme !

    Elle fait preuve dès le début de sa captivité d'énormément de sang froid pour appréhender son bourreau.

    Elle lui tient tête autant que possible, lorsque cela s'avère possible. 

    J'ai été soulagée qu'elle n'aborde pas la partie sur le comportement sexuel de Wolfgang. 

    La cruauté de ce dernier vis-à-vis d'elle au niveau des tâches demandées, des humiliations, de la privation de nourriture, des coups donnés est déjà bien assez extrême. Elle semble même presque dire à demi-mot que le reste n'était pas pire ... Je l'espère pour elle ! 

    Celle-ci prend parfois le parti de son ravisseur. Oui il est ignoble. Oui elle a souffert. Néanmoins elle veut croire en une part d'humanité en lui. Elle lui trouve des excuses, le prend presque en pitié. Son comportement positif vis-à-vis de son agresseur a pour appellation  "le syndrome de Stockholm"  - ce qu'elle réfute haut et fort - non il n'y a pas de syndrome - pourquoi comparer ce qu'il y eut à Stockolm et son cas particulier -  il y a deux êtres qui vivent continuellement ensemble ce qui, pour elle, forcément, incite l'un à tenter de comprendre l'autre et parfois, même, de l'apprécier, même si ces fois sont rares, exceptionnelles. Pourquoi parler de Syndrome. Un sujet qui l'a particulièrement heurtée. Au final elle s'est sentie presque plus rejetée par la société qui l'a accueillie puis critiquée que par son ravisseur ! Ce qui est un comble il faut le dire. 

    Heureusement cette jeune fille forte a réussi à s'enfuir - enfin - au bout de quelques tentatives infructueuses - et à retrouver les siens. Déjà majeure elle souhaite vivre seule, faire sa vie, normalement

     

    Au final,  j'ai apprécié l'écriture et la façon d'être et de penser de Natascha. Sa maturité. Son intelligence. 

     

    A lire :

    10 ans de liberté par Kampusch

    Le 23 août 2006, l’un des pires enlèvements de ces dernières décennies prend fin. Natascha Kampusch réussit à s’enfuir de la cave dans laquelle elle était retenue prisonnière depuis huit années. Dans un récit saisissant, 3096 Jours, elle a raconté son effroyable calvaire. Dix ans plus tard, elle nous livre un aperçu de son retour à la liberté : ses expériences, les plus douloureuses comme les plus belles, ses rêves et ses cauchemars, son investissement dans des projets humanitaires (notamment au Sri Lanka) et son engagement auprès de jeunes eux aussi blessés par la vie. Peut-on s’affranchir d’un passé aussi terrible ? Comment trouver la force de se reconstruire après un tel traumatisme ?

    « MUSSO Guillaume - L'instant présentLemaître Pierre - ALEX »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    4
    Samedi 17 Août à 10:28

    Bonjour Christelle. Le 1er livre doit être fort et émouvant. Cette jeune femme a une sacrée force de caractère pour avoir réussi à reprendre pied... Bonne journée et bisous

    3
    Dimanche 11 Août à 15:07

    Un récit surement très fort ! merci de ton avis ! biz

    2
    Mardi 30 Juillet à 17:07
    LADY MARIANNE

    elle n'en sort pas indemne--  c'est impossible---
    je me souviens de cette histoire--- 
    merci pour ton avis et ta note-
    bisou-s

      • Samedi 3 Août à 12:38

        C'est certain. 

        On n'imagine même pas qu'un être humain puisse imposer cela à un autre.

        Mais quand on entend tout ce que l'on entend aux infos c'est vraiment désespérant ce dont peuvent être capables certains individus !!! Dire qu'au début de notre vie nous sommes tous d'adorables petits bébés ... Et que certains deviennent ainsi ... 

        Gros bisous

        cricket

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :