• Süskind Patrick - Le Parfum

    Le Parfum de Patrick Süskind

    5/5

    Le Parfum de Patrick Süskind

    Il est rare que je lise un livre après en avoir vu le film. On fait généralement l’inverse.

    Mais je n’ai pu résister à ce prêt (merci à ma voisine !), souhaitant connaître l’impression que me ferait ce livre par rapport au film qui m’avait plu à l’époque.

     

    LE ROMAN

     

    J’en ressors tout aussi charmée.

    Certes, le personnage est inquiétant et l’on sait, lorsque l’on a vu le film, ce qu’il en ressort ensuite. Mais justement le livre laisse davantage le lecteur s’imprégner du caractère de ce dernier, de son parcours, du cheminement de ses pensées, de l’avancée de son savoir.

    Il est un « ignoble génie ». Les parfums pour lui sont sa vie. Son appendice nasal son outil et quel outil !

    Jamais parfumeur n’en eu un tel, aussi instinctif, puissant, repérant et qualifiant chaque senteur avec une précision impressionnante.

    Jean Baptiste Grenouille, qui aurait dû être mort-né comme ses frères et sœurs avant lui, naît dans le courant  du XVIIIème siècle, au milieu des entrailles de poissons.

    Dès lors, il s’imprègne de chaque odeur :

    - nauséabonde, douce, forte, enivrante, humaine…

    jusqu’à identifier toutes celles du moindre recoin de Paris.

    Mais plus loin devra l’emmener son aventure.

     

     

     

    LE PERSONNAGE

     

    Tout au long du roman on est à la fois surpris par la force de caractère de cet individu et angoissé face à l’impression qu’il procure sur ses congénères, qu’il ne considère d’ailleurs pas comme tels, tant ils lui semblent différents et indifférents.

    La froideur qu’il dégage, son apparence, son peu d’allant vers les autres d’ailleurs  l’éloigne d’eux. Mais il n’en n’est finalement pas mécontent. Seuls ses desseins secrets le font survivre, et seuls les êtres qui peuvent l’aider en ce sens ont son intérêt.

    Endurant, malin à l’extrême, pervers, il saura avancer coûte que coûte vers son infernal désir de création du « parfum suprême».

     

     

     

     

     MON AVIS EST PARTAGE SUR :

     

    Logo Livraddict

    « Ruiz Zafon Carlos - MarinaAllende Isabel - La maison aux esprits »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    15
    Samedi 7 Février 2015 à 20:35

    un livre sensuel et envoûtant....et très original

    14
    Lundi 9 Septembre 2013 à 07:14
    bibliopassion
    Merci d'être passée sur mon blog, ton commentaire m'a fait plaisir
    13
    Dimanche 8 Septembre 2013 à 15:29

    Merci pour ton commentaire. :) C'est toujours plaisant de voir que ses critiques ne laissent pas les gens indifférents, et qu'ils apportent également leur pierre à l'édifice en commentant lorsqu'ils l'ont lu.

    La tienne est d'ailleurs bien complète, merci pour ton avis.

    Je n'ai toujours pas vu le film, pour ma part. Mais je le regarderai sûrement.

    12
    Samedi 7 Septembre 2013 à 17:44

    Il faut dire que les descriptions sont sans failles on est plongé dans cet univers d'odeur en plein coeur de Paris. Mais je n'ai pas aimé l'intrigue en elle-même car ce n'est pas le genre de roman que je lis en temps normal. Mais mise à part ça c'est quand même classique qui vaut la peine d'être lue. 

    11
    Dimanche 25 Août 2013 à 18:00

    Bonsoir Cricket. Tu parles très bien de ce livre. Personnellement il me met mal à l'aise tout comme le film. Bisous

    10
    khanel3 Profil de khanel3
    Samedi 24 Août 2013 à 14:32

    Donc à lire dans le futur ! bonne journée

    9
    Missnefer13500 Profil de Missnefer13500
    Samedi 24 Août 2013 à 11:47

    c'est un livre qui me tente l'ocaion  ne s'est pas presente et je n'ai pas vu le film

    je le met sur ma liste

    bisous

    8
    flipperine Profil de flipperine
    Vendredi 23 Août 2013 à 23:08

    un très beau livre que je possède

    7
    Vendredi 23 Août 2013 à 18:59

    Si j'ai bien tout compris, lire après avoir vu, ça s'appelle "avoir du pif", quand le résultat est bon !! Au fait, j'ai reçu l'oeuvre de jolis petis doigts de fée, tout en paillette et en fleur, même si je lis peu, les marque pages me sont utiles tout de même et puis je lis environ 4 livre par an mais je suis difficile dans mes choix, le dernier en date étant celui de Christian Jacq " Cléopatre, le destin d'une reine", et bien il m'a tellement interressé que je l'ai fini en 5 jours et c'est presqu' un pavé comme volume. Gros bisous à toi ma belle, à tes petites fées aussi, grand merci.

    6
    mamazerty Profil de mamazerty
    Vendredi 23 Août 2013 à 18:00

    çà fait longtemps que je l'ai lu...mais je me rappelle qu'il m'a subjuguée....un livre bien baroque...et bien barré....un petit joyau....

    gros bisous à toi, mon courrier part demain

    5
    Vendredi 23 Août 2013 à 17:59
    LADY MARIANNE

    comme JB , je n'ai pas vu le film et pas lu le livre-
    ça m'a l'air bien en tout cas !!
    bonne fin de journée-

    4
    Vendredi 23 Août 2013 à 17:51

    Vu ni le film ni lu le livre.... Je découvre !  Ben merci pour l'info lecture Christelle et bon W-E de la part de jill, bises

    3
    Vendredi 23 Août 2013 à 17:24

    Je redis ce que je viens de te dire ...C'est un livre que j'ai adoré !!! les odeurs qui se degagent de ce livre sont fascinantes !

    Merci pour ce rappel !!

    Bises

    2
    Vendredi 23 Août 2013 à 17:20

    c'est drôle ;) moi j'ai bien apprécié le cheminement au Pays des odeurs - et justement plus au niveau du livre le fait que l'on ne rentre pas directement dans son dessein final... mais bien plus dans son vécu avant et ses pensées.

    1
    Monelle Profil de Monelle
    Vendredi 23 Août 2013 à 17:15

    Je l'ai lu en 2006 (je répertorie tous mes livres lus) et j'avais noté : dur, dur ! mais lu jusqu'au bout.

    Au contraire de toi j'ai vu le film après !

    Bonne journée - gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :