• AMELIE NOTHOMB - BARBE BLEUE

    AMELIE NOTHOMB - BARBE BLEUE

    Quand Barbe bleue de Charles Perrault est réécrit à la façon Amélie ..

    (Un livre que ma fille va devoir lire en seconde)

     

    17/20

    " Qui est la victime ? Qui est le bourreau ?

    En amour, chacun l'est tour à tour ..."

    Barbe bleue par Nothomb

     

    HISTOIRE

     

    Saturnine, à la recherche d’un appartement, trouve une colocation dans un luxueux hôtel particulier parisien.

    Mais il lui faut vivre avec le propriétaire et obéir à ses conditions : ne jamais entrer dans la pièce interdite, partager le dîner du maître des lieux, et devenir sa confidente, au péril de sa vie, car on attribue à ce mystérieux aristocrate espagnol la disparition des huit colocataires précédentes…

     

    AVIS

     

    Du bon Amélie Nothomb. J'ai aimé.

    Quand don Elemirio Nibal y Milcar rencontre Saturnine, il est normal qu'elle soit sa neuvième colocataire, après Émeline, Proserpine, Séverine, Térébenthine, Incarnadine, Mélusine, Albumine et Digitaline.

    Qu'ont-elles donc toutes ? Sont-elles divines ? C'est à se le demander.

    Pour l'aristocrate elles sont les femmes idéales. Elles viennent à lui, lui qui se veut retiré du monde depuis  vingt ans.

    Et lui, est-il l'homme idéal ? Comment cela se fait-il que toutes succombent ? Tout d'abord à son charme puis de vie à trépas.

    Quel est donc le secret de cette chambre noire ? 

    Saturnine, comme toutes, souhaitera le découvrir.

     

    J'ai pensé à deux livres en lisant ce dernier :

    - L'hygiène de l'assassin d'Amélie Nothomb (parut ensuite - 1992)

    et 

    - Le parfum de Patrick Süskind (parut en 1985)

    L'hygiène de l'assassin pour le duel verbal entre les deux protagonistes principaux, tous deux de forts caractères,

    Le parfum pour le personnage principal et son don, son rapport au sexe féminin.

    Jean - Baptiste Grenouille crée de merveilleux et incroyables parfums avec l'essence des femmes,

    Elemirio crée de superbes tenues uniques grâce  aux femmes.

    Quant à l'histoire générale, qui se trouve être la victime ? 

    Qui est le/la coupable ?

    En amour ? 

    En tant qu'assassin ?

    Y-a-t'il réellement de la cruauté de l'un ? de l'autre ?

    Pourquoi leur réaction face aux événements ne serait pas celle de tout un chacun ?

    Y-a-t'il une logique ? ou celle-ci nous échappe.

    C'est cela qui fait la force des personnages.

    Ils sont tout sauf tout un chacun. Ils sont uniques. Ils sont spéciaux. Ils sont dérangeants. Ils sont intelligents mais d'une intelligence torturée et subtile. Ils sont monstrueusement humains, avec tout ce que l'être humain a de meilleure et de pire en lui. Quand victime et bourreau s'aiment le scénario peut cependant changer... 

     

     

     

     

     

     

    « Barreau Nicolas - Le sourire des femmesGuillaume MUSSO - Je reviens te chercher »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Mercredi 11 Décembre 2019 à 10:52

    Pas acheté celui-là mais SOIF.... si et ma foi... j'ai bien aimé sa façon de se mettre à la place de... pas n'importe qui ! On peut le mal prendre, enfin les croyants purs et durs...; bises

      • Jeudi 19 Décembre 2019 à 17:12

        Ah Amélie n'y va pas par quatre chemins ! Elle sait se faire des ennemis yes mais aussi des amis - Il faut savoir sous quel angle la lire he Si et ma FOI ...SOIF - bien amené ma jilou he je te reconnais bien là ! Et oui s'il est le créateur et que nous sommes ses enfants ... nous avons chacun une part de lui ... hum... mais traité par Amélie j'imagine !!! Moi = Dieu he Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :