• Sartre - Huis clos (pièce de théâtre)

    Jean-Paul Sartre - Huis clos (pièce de théâtre)

    Livre lu après ma fille qui a dû le lire en seconde. Jamais lu Sartre avant. J'en lirai d'autres et de l'auteur et de pièces en général (j'adore les pièces !) je pense.

     

    "L'enfer c'est les autres ... résume la pièce. Qui sommes-nous ? Que délivrons-nous comme sentiments à l'autre ? Comment nous supportons-nous ? Pourquoi commettons-nous des actes répréhensibles ? En avons-nous complètement conscience lorsque nous les exécutons ? En mesurons-nous la portée ? L'être humain, cette bête intelligente et cruelle..."

    Résultat de recherche d'images pour "HUIS CLOS"

     

    Pièce de théâtre en un seul acte et 5 scènes. Très courte. Très vite lue. Très spéciale.

    C'est dans cette pièce que se retrouve le fameux "l'enfer c'est les autres", expression que nous connaissons tous.

    Sartre dit à ce propos que son souhait n'est pas de dire que les rapports avec les autres sont empoisonnés comme on pourrait le penser de prime abord mais qu'ils sont tordus, viciés, et que, de ce fait, l'autre ne peut être que l'enfer.

     

    HISTOIRE

    L'histoire tourne autour de trois personnages damnés et condamnés à rester ensemble dans la même pièce, un salon style Second Empire.

    Nous sommes face à deux femmes, l'une belle, sûre d'elle et de ses charmes, de son sex appeal, souhaitant séduire l'homme présent dans la pièce et l'autre, sûre d'elle, manipulatrice, lesbienne, souhaitant séduire cette dernière.

    Ce trio infernal va, à tour de rôle, échanger les rôles, passer de victime à bourreau. Estelle la belle sotte, victime d'Inès, la lesbienne lucide, cherche à séduire Garcin le lâche.

    Inès, bourreau d'Estelle. Garcin bourreau des cœurs auprès d'Estelle, que tout homme comblerait du moment que sa beauté est admirée, et bourreau d'Inès, à laquelle il arrache Estelle.

    Ces trois là pourront-ils survivre ... ou plutôt se supporter dans cet enclos dans lequel il doivent rester pour l'éternité ou passeront-ils la porte et reviendront-ils à la vie ?

    Mais tout d'abord pourquoi sont-ils en enfer ? Quels sont leurs pêchés ? Ils mettront un certain temps à l'admettre.

    L'époque à laquelle Sartre écrit, le thème du "travail, famille, patrie" sous le régime de Vichy est crucial et la pièce fait voler en éclat ses trois socles fondamentaux.

     

    AVIS

     

    Voilà un livre qui change complètement des lectures actuelles et nous replonge dans l'histoire, la pensée de nos ancêtres avec leur éducation de l'époque, leur vision de la vie telle qu'elle doit être ou ne doit pas être.

    Dans le monde actuel ou tout est permis, tout est normal, ou presque, du moins au niveau de la liberté sexuelle, Sartre frappe un grand coup pour l'époque avec son personnage d'Inès la lesbienne.

    Pour Garcin l'infidèle, le déserteur et surtout Estelle l'infanticide, il n'en est pas de même. 

    Qui mérite le plus sa place en enfer ? Qui châtiera le plus l'autre ? 

     

    Une pièce qui se lit en même pas une heure. 

    Si nous souhaitions donner une  morale à cette pièce selon Sartre cela serait  :

    " La mort fige notre image dans la conscience de ceux qui nous survivent, transformant la vie en destin.

    Elle fait à jamais de nous des lâches ou des héros."

     

     

     

    « Delphine de Vigan - No et MoiHarlan Coben - Ne t'éloigne pas »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Dimanche 16 Février à 08:09

    Il y a pas mal d'expressions dont nous ignorons l'origine ! 

    Je n'ai jamais lu Sartre. 

    J'ai souvent lu ce que mon fils devait lire à l'école, mais j'ai rarement été convaincu ! 

    Bon dimanche sous le vent. 

      • Mercredi 19 Février à 18:24

        Beaucoup de vent par chez nous aussi !

        Merci pour le passage (en coup de vent ? ... trait d'humour he).

        Bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :